Retour sur le sprint “Folksonomies: création littéraire et réseaux sociaux”

Mi-mai s’est déroulé un sprint mêlant littérature et numérique autour des folkonomies et de l’utilisation des réseaux sociaux dans le catalogage littéraire: moment d’émulation intellectuelle pour les étudiants DIGIS et les étudiants du master LSCN.

Le sprint s’est déroulé en début de semaine du lundi 13 mai au mercredi 15 mai. La première journée était consacrée à l’introduction du sprint et à la présentation des objectifs. Irène Langlet commence ainsi la journée avec un exposé sur ” Fictions climatiques et réseaux sociaux” qui s’interroge sur les folksonomies et sur les genres qui en émergent comme la cli-fi.

Voici quelques sources bibliographiques données aux étudiants pour les aider dans le cadrage théorique de ce sprint:

Autour des genres:

Autour de la cli-fi:

A propos de Babelio:

A la suite de cet exposé, Constance de Quatrebarbes réalise une présentation d’une recherche numérique autour du site Marmiton qu’elle a réalisé, pour donner des exemples de ce qui est possible dans l’extraction d’informations grâce à un code Python.

Les folksonomies (terme forgé à partir de folk et de taxonomy) permettent aux internautes d’indexer des documents numériques pour pouvoir plus aisément les retrouver grâce à un système de mots-clés, les tags.

(https://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-04-0066-002)

La suite du sprint est réservé aux travaux de groupe où les étudiants doivent trouver une problématisation de recherche autour de ces enjeux des folksonomies, des genres et de la littérature. Ils ont pu être initié pendant la journée de mardi le crawl (collecter automatiquement le contenu d’une page pour le traiter et en retirer des informations ciblés), le parsing (analyse syntaxique des structures d’un texte pour mettre en évidence sa logique et sa structure grâce aux outils informatiques) et le code Python. Les étudiants ont été encadrés durant tous le processus de recherche par Irène Langlet et Constance de Quatrebarbes, dans l’optique d’un mentorat volant laissant aux étudiants assez d’autonomie pour développer leurs pensées et leurs méthodes.

Les étudiants se sont donc rassemblés en trois groupes:

Ce sprint s’est terminé sur une mini-conférence de Raphaël Luis, maître de conférence à l’ENS de Lyon autour des humanités numériques et des fictions de genre.

Retour des étudiants concernant le sprint:

Très intéressant dès que l’on a saisi où aller et avec quelles méthodes, assez stressant avant.

L’idée de lier le numérique à la fiction climatique était super intéressante mais en ajoutant le langage python c’est devenu trop ambitieux.

Projet très intéressant, permettant de lier des connaissances et méthodologies littéraires à celles du numérique. Un manque d’apprentissage du langage du code ne permettant pas d’avoir une impression terminée du projet mais une très bonne impression générale pour ma part.

Luc, Leane et Gwenaelle

N’hésitez pas à envoyer vos retours à juret.swanie@orange.fr. Ils seront pris en compte par les enseignants pour améliorer le sprint numérique.

Toutes les photos présentes ont été prises par Swanie Juret avec l’aimable autorisation des participants et des intervenants.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
swaniejuret (27 mai 2024). Retour sur le sprint “Folksonomies: création littéraire et réseaux sociaux” DIGIS - Graduate Program. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://digis.hypotheses.org/1734


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.