Retour sur le séminaire “Cas concrets d’exploration de textes scientifiques”

Il est 17h45 quand le séminaire commence. Ingénieure de recherche rattachée au laboratoire LISIS travaillant à l’école des Ponts, Frédérique Bordignon commence en présentant son parcours et son intérêt universitaire pour le numérique. Titulaire d’un doctorat dans la linguistique et travaillant dans le domaine de l’info-doc, cette universitaire s’est spécialisée dans la bibliométrie et dans la scientométrie. Frédérique Bordignon travaille sur des textes scientifiques. Ce séminaire est l’occasion pour les étudiants de découvrir des outils numériques et des méthodes universitaires innovantes à travers trois exemples concrets.

Pour retrouver ses travaux, rendez-vous sur son carnet hypotheses: https://carnetist.hypotheses.org/

Sur quoi portent les recherches sur le permafrost ces dernières années?

Pour répondre à cette question, les textes scientifiques sont passés dans les logiciels Scopus ou Cortext, dans le but de permettre l’extraction lexicale et de mettre en évidence les co-occurences du terme de permafrost et d’autres termes. Les graphes obtenus par Cortext ont été retravaillés par Frédérique Bordignon. En changeant le code, elle a pu également projeter le graphe sur un axe chronologique et le visualiser par rapport aux différents pays concernés par l’étude.

Pour en savoir plus sur la question: https://enpc.hal.science/hal-02963536

Que nous apprend l’environnement linguistique du mot DATA?

Cette question a porté sur les archives scientifiques qui peuplent le site ISTEXT. Avec l’aide de l’outil d’étiquetage morpho-syntaxique TXM, ont été analysés les adjectifs et le contexte syntaxique des termes “DATA”. Les étudiants ont pu comprendre à travers plusieurs tableaux, la nécessité de trier les données obtenues pour les analyser.

Pour en savoir plus sur la question: https://carnetist.hypotheses.org/1959

La crise COVID a -t-elle influencé les preprints universitaires, les rendant plus positifs?

La question envisage la possibilité que les chercheurs ont eu recours à un lexique plus optimiste et persuasif lors de la crise COVID. Cette analyse renvoie à un autre intérêt de Frédérique Bordignon, celui de l’intégrité scientifique. A l’occasion de la présentation de cette étude, les étudiants ont pu découvrir les sites de preprints scientifiques (Chemrxiv, Research Square…).

Frédérique Bordignon a également pu parler des outils de graphe et de visualisation qu’elle utilisait pour présenter ses résultats.

Pour en savoir plus sur la question: https://carnetist.hypotheses.org/1922



Citer ce billet
swaniejuret (2024, 30 mai). Retour sur le séminaire “Cas concrets d’exploration de textes scientifiques” DIGIS - Graduate Program. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://digis.hypotheses.org/1959

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.